Par la plume et l'encre, que l'histoire des Caïnites soit...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le dernier jour du Temple (cloture de la seconde campagne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Conteur
Admin
avatar

Messages : 1292
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Le dernier jour du Temple (cloture de la seconde campagne)   Mar 13 Mar - 1:20

Alors que la poussière soufflée par la chute des lourdes pierres ancestrales du Temple s’élève au dessus du champ de bataille, vous comtemplez les deux imposantes statues marquants les portes du Temples s'éfondrer. Le pont de Heimdall se fissure et se brise, alors que la montagne qui abrite le Temple tremble jusque dans sa base.

Loin en contrebas, a l'est, le paisible petit village n'est que désolation, déchiré par les flammes surnaturelles qui consument bâtiments et cadavres, jusqu'au ponton de bois par lequel vous avez débarqué lors de votre arrivé ici.

Par derrière vous, la forêt de la bête ne semble plus aussi dense et vaste qu'autrefois, laissant place à un bois composé de quelques bosquets éparses et effeuillés. La magie du Temple est en train de disparaitre...

Le ciel, d'un noir rougeâtre est encore parcourue de quelques éclairs de lumières pourpres déchirants l'obscurité...


" Il ne sont pas restés une heure... et pourtant ils ont détruits ce que nous avions mis plusieurs siècles a construire..." Le parangon de la Via Bestiae serre ses poings massifs et du sang s'écoule de ses paumes. Le masque de bois symbolisant un lion est accroché à sa ceinture, brisé en deux. Son torse, à la peau noire tatoué d'une tête de lion, massif et musculeux est couturé de cicatrice, drapé par quelques rares bandes de tissus noir survivantes de sa bure du Temple.

Caspien, le visage creusé par l'épuisement de son combat avec Albrecht/Albriel, le regarde d'un air doux et compatissant.

"Rien n'est éternel, Djoba...toute chose, aussi vielle et puissante soit elle est destinée à disparaitre."

Djoba, affiche une grimace de colère, serrant ses crocs aiguisés de rage contenue, alors que la colère agite ses yeux rougeâtres de fauve.

"Tout finit par disparaître un jour, poursuit Caspien le regard vers l'horizon. Les créations de l'homme, celles des canities... même celles de la nature. Villes... montagnes... océans..."

"Amis...", le coupe le parangon de la voie des Rois.

Achileus, le visage dur et austère, parcouru par une barbe courte et grisonnante parfaitement taillée scrute le ciel de son regard d'acier, une larme de sang coulant sur son noble visage. Il porte dans ses bras le corps inanimé de Catzal, le parangon de la voie du péché.

Caspien tourne son regard plein de sagesse vers lui

"Oui... amis également bien sur, tu as raison... Toutefois..."

Il tend son regard vers vous en souriant avec bienveillance

"Certains vieux amis partent il est vrai, mais de nouveaux arrivent..."

Les deux parangons vous regardent, et vous sentez tout le poids de leur âge, de leur sagesse et de leur puissance peser sur vous... Puis, ils hochent la tête respectueusement vers vous.

" Quand à ceux qui nous ont quittés, vous ne devez pas les pleurer. Ils ont combattus à vos côtés contre le mal qui menace notre monde. Ils ont trouvés, et accomplis leur destin" poursuit Caspien.

"Tout comme Celestius alors..." répond Achileus avec amertume

Caspien arbore un sourire malicieux.
"Non... pas comme Celestius..."

Les deux parangons le regarde avec étonnement, alors qu'il fixe à nouveau le ciel, dont la noirceur commence à ce dissiper...

"Si la mort est un destin qui attend toute chose et tout être, ceci ne signifie pas pour autant qu'il s'agisse de la fin du chemin.

Bien qu'il ait quitté ce monde, je suis persuadé que le Parangon des Cieux, l'homme le plus proche des Dieux, poursuivra la quête de sa voie par delà la mort

Quand à nous, et même si l'Askalor n'en restera pas là, nous avons gagnés beaucoup de temps cette nuit sur l'ennemi, et l'espoir s'embrase à nouveau"

Inexplicablement, a ces mots vous ressentez comme un état de douce chaleur, et bien être. Même Achileus et Djoba sourient paisiblement. Sans vous en être rendu compte, vous réalisez que la noirceur du ciel c'est a présent envolée, laissant place à une aube pareille à nulle autre connue de votre vivant.

Le soleil, lumineux et magnifique, ce lève dans un ciel bleu pâle parsemé de quelques nuages rosés.. Incrédules, sans oser dire un mot de peur de briser ce moment, vous assistez à votre premier levé de soleil depuis votre étreinte, mais loin de vous terroriser et de vous blesser, vous ne ressentez que douceur, et espoir.

Caspien sourie, alors que la brise matinale fait flotter sa barbe doucement.


"Oui, cela va être une belle journée..."

Vous ressentez au plus profond de vous... qu'il a raison...


-----------------------------------------------------------FIN DE LA SECONDE CAMPAGNE "LE TEMPLE"------------------------------------------



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-sandro.vampire-legend.com
Sabriel
Antédiluvien
Antédiluvien
avatar

Messages : 731
Date d'inscription : 05/08/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: Le dernier jour du Temple (cloture de la seconde campagne)   Mar 13 Mar - 17:30

Sympa ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le dernier jour du Temple (cloture de la seconde campagne)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 37 !
» le dernier jour du reste de ta vie •• CAMILLE&NINA
» Journal du Dernier jour d'un Condamné ?
» Louis Delatour (M) feat Gaspard Ulliel
» Céladopole : Premier et dernier jour ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Sandro :: Chronique troisième: "La troisième guerre Baalique" :: Chapitre 1: La salle de réfléxion-
Sauter vers: